Fin du rêve…acte I

31052010

Une journée de dingue s’achève… Incroyable et riche en souvenir même si le dénouement n’est certainement pas celui espéré…

Tout commence dans le taxi, en partant de l’hotel. Quand je demande au chauffeur de me conduire au Rio, il me dit « World Series of poker? » et je lui répond en lui montrant mon carton d’inscription, il me souhaite bonne chance et je lui dis qu’il va m’en falloir… Arrivée au Rio, la tension monte mais je me sens bien, finalement pas si stressé, juste content de prendre part à l’évenement, de voir grouiller ces joueurs venus comme moi courir après un bracelet innaccesible au milieu des pros et jeunes loups du net. 12h00 le tournoi est lancés après une petite cérémonie mettant en scène les fameux bracelets histoire de mieux nous faire réver. Voilà les coups majeurs de mon tournoi qui fut malheureusement trop bref :

J’ai 10-10 et je paie une relance d’un joueur avant moi et la big blind complète. On est donc 3 et le flop vient 568. Dans un premier temps celà semble plutot un bon flop mais le premier joueur avant moi envoie une mise conséquente, je paie et l’autre joueur surelance assez fort et le premier joueur paie. Je pense être derrière et je jète. derrière, un des deux joueurs parie et l’autre envoie tapis. Le premier fold et à priori l’un avait une quinte et l’autre un brelan (selon leurs dires) et c’est donc un bon fold mais je tombe à 2500 (tapis de départ 3000).

Un peu plus tard et après avoir gagné quelques petits pots sans importance et en avoir perdu quelques autres je recois A8 à trefle en fin de parole. Je complète la blinde et les deux jouers de blindes complètent. Flop J82 rainbow. Tout le monde check. Turn J, je décide donc de parier pensant être très probablement devant. Un joueur suit, l’autre passe. River J et je me dis que mon adversaire est au mieux sur un 8 comme moi sans quoi il aurait relancé. J’envoie une mise assez importante soit environ 500 et il paie. Il retourne 10-10 pour un full supérieur au mien. Me voilà avec 1200 de tapis et ça commence à sentir le roussis.

Encore un peu plus tard, je relance avec KQ off-suited et je trouve deux payeurs. Le flop m’amène une dame et j’en profite pour soutirer quelques jetons à mes adversaires. Après une turn et une river sans importance et un value bet de ma part, je prends le pot et reviens à 2100 de tapis. Pas de quoi pavoiser mais suffisamment pour être encore bien.

Puis arrive le coup fatidique, j’ai QQ et je relance trois fois la blinde. Deux joueurs paient et la grosse blinde envoie une mise 7 fois supéreiure à ma relance soit 1150 jetons. Mon analyse et que celà ressemble à un vol. Il ne le fait probabelement pas avec rien mais souvent avec une main qu’il ne veut pas forcément jouer au flop. La plupart du temps, il a AK en main, parfois KK ou AA mais aussi parfois JJ. Je me dis que je suis souvent dans une situation de coin flip contre AK et je prends la décision de jouer un 50-50, de toute façon il faudra bien en gagner quelques-uns pour aller loin. J’envoie mon tapis et il paie dans l’instant. Il retourne AA (pour la deuxième fois en 2h) et ma lecture n’était donc pas la bonne. Un As vient au flop et signifie la fin de mon tournoi, à peine deux heures après le début de celui-ci.

Pas trop de regrets quand même sur ce coup. C’est une mauvaise rencontre et il était difficile de passer QQ alors que j’avais assez peu de jetons. Dommage mais pas dramatique. Le temps pour moi d’errer dans les allées et je vois Antonio Esfandiari sauter du tournoi 10 minutes après moi. Puis c’est autour de David Benyamine assis quelques tables plus loins… S’en suive une série d’élimination sans fin, mais c’est bien ça le poker : on gagne 1 jour et on perds 5 jours, l’essentiel et de gagner beaucoup et de perdre peu…

 La suite c’est une session de cash Game de 4 heures au Bellagio complètement folle, le plus dingue de toute ma vie avec l’argent qui vole dans tous les sens. Il est 3h du mat donc un peu tard pour raconter tout ça mais ça ne s’est pas bien fini malheureusement. Je prendrait le temps demain dans mes nouveaux quartiers du Wynn…et oui parce qu’on déménage pour 2 jours pour le plus bel hotel du voyage. A défaut d’être riche on fera au moins semblant…




Today is the day…

30052010

Il est 9h ici, je viens de me réveiller et dans 3h le tournoi commence. Le stress est là à n’en pas douter. Beaucoup de bruit autour du tournoi car un record d’inscriptions pour un tournoi hors main event pouirrait être battu. On annonce plus d’un million de dollars de gain au vainqueur…

Celà dit, ca risque de resembler à une grosse boucherie. C’était le cas hier en tout cas puisque sur 2600 joueurs inscrits au Day1A, il n’en reste plus que 280. aujpourd’hui il devrait y avoir au moins autant de joueurs et il va clairement falloir chatter à un moment ou un autre. Finalement ca ressemble à un bête tournoi à 10$ sur internet et la strcuture est semblable. Je vais simplement essayer de l’aborder comme j’aborde n’importe quel tournoi et surtout en essayant de prendre du plaisir, juste pour le fait d’être là.

Hier je suis allé voir le premier jour du tournoi et en parrallèle se déroulait un tournoi à 50000$ avec tous les plus grands joueurs du monde. Bizarre de croiser dans les couloirs Gus Hansen, Patrick Antonius, Mike Matusow, Phil hellemuth, Phil Ivey ou encore Barry Greenstein. Impossible de faire une liste exhaustive des joueurs connus présents, ils sont tous là. Même dans le tournois à 1000$, pas mal de grands noms sont là.

Je dois juste profiter… Merci pour vos petits commentaires et messages d’encouragemment. Je ferai un premier bilan dans une quizaine d’heures, avec j’espère la chance de pouvoir dire que je suis au Day2…




Black Day…

29052010

Comme dirait un certain Patrick au guignols, la journée d’hier etait un black day. J’ai mal joué, j’ai pris des coups un peu bizarres et je n’ais pas gagné un coin flip de la journée…bilan : -715$.

 Tout a commencé au Caesars Palace. Je m’inscris pour un tournoi à 150$ et en attendant le début, je décide de faire une petite heure en Cash Game 1/2$. Suffisant pour perdre 155$ en faisant preuve d’impatience et en faisant quelques calls douteux… Le tournoi à 150$ lui s’est également vite terminé sur deux coups que j’ai extremement mal joués. Deux mains dans lesquelles je ne dois jamais rentrer, ou j’attrape la top pair au flop et où je call betement les mises de mes adversaires qui avaianet des bombes en main…

Un peu grogi, je m’enfile un McDo et retourne au bellagio pour jouer un peu en Cash Game et essayer de profiter que nous sommes vendredi soir et que la horde de touriste venus passer le week end a débarqué. Je m’assois à la table et pas de doute, les touristes sont bien là, le niveau de jeu à table est plutot faible et je pense pouvoir en tirer partie. Le problème c’est que trop de confiance tue la confiance. J’ai commencé à jouer beaucoup de mains, trop de mains. J’ai pris un nombre incalculable de petit pot en étant extremement agressif mais j’ai fini par me faire attrapé sur des coups parfois difficiles à accepter. Petit florilège:

Je relance à 20$ au cut off avec Q9 off suited pour voler, la grosse blinde fait tapis pour 45$, je suis commited et call. Je joue contre 66 soit un 50-50, mais rien ne rentre. Je perds un pot à 100$

Quelques coups plus tard, je relance à 16$ avec Q8 suited à nouveau pour voler ou générer de l’actions (oui j’ai joué agressif, trop agressif je sais…). Call de la big blind. Flop 45T avec deux carreaux. Check de la BB, je mise 23$. Il réfélchi longtemps et call. River K de carreaux, je mets mon tapis pour environ 40$ en bluff total, mais son hésitation précédente en dit long sur sa main. Il réfélchi près de 5 minutes et fini par payer avec, attention les amis c’est ce qu’on appelle un sick call : AJ à trefle. Le mec n’a rien, même pas un carreau et tout le monde se demande ce qu’il fait dans le coup. La river est anecdotique et je perds ce pot de 170$. Même si je n’ais pas parfaitement joué ce coup je vous l’accorde, je ne suis pas convaincu que mon adversaire l’ais bien joué également. Bref, continuons…

Je recave, je recois AQ. Après deux limpers, je relance à 20$. Je suis callé une fois. Flop 77Q, le premier joueur donk bet pour 15$, je call. Turn K, Check/Check. River 2, il envoie 25$ et je le vois sur une dame. Difficile de croire qu’il ait payé ma relance avec un 7 et il n’aurait pas checké la turn. Je paie et il retourne 79 à pique pour un brelan. Nice call!

Ensuite, j’ai AK siuted. Un premier joueur relance avec un tapis modeste (environ 95$). Je surelance pour 50$ pour qu’il soit commited avec son tapis. Il hésite et fait tapis, je paie évidemment. Il retourne 10-10 pour un nouveau coin flip. Rien ne vient au flop et je perds ce pot de 200$ à nouveau.

Enfin, pour finir, je relance avec KQ suited en fin de parole. La AT9. Un peu exaspéré, j’envoie mes derniers 45$ pour tapis. Ma relance impliquant souvent un As, il peut souvent passer. Il call avec 67 pour rien du tout et je suis malgré tout devant. Turn 7, river 2 et il prends ce pot d’environ 100$ après avoir à nouveau fait un call mystérieux…

Une succession de coups bizarres. Mal joués de ma part souvent (trop agressivement) et également de la part de mes adversaires. Mais rien n’ais jamais passé de mon coté et c’est un peu dur à encaisser. Bilan de la journée très difficile donc avec 715$ de perte. Celà dit, j’ai pris une leçon d’humilité. J’étais trop confiant et je n’ais pas bien joué au poker, manquant cruellement de patience et de dicernement. Les enjeux sont importants et les défaites difficiles à digérer. J’imagine que celà devait faire partie du voyage. J’avais probablement besoin d’un petit retour sur terre à deux jours de mon entrée dans les WSOP. Ce qui est cool quand même à Vegas c’est qu’au pire, même quand tu perds, tu peux continuer à boire gratos. Eh oui, parce qu’ici, à partir du moment où tu es assis à une table, les boissons quelqu’elles soient sont gratuite. Tu peux faire péter le champagne en filant un malheureux dollars de poureboire à la serveuse. Incroyable mais vrai!

Aujourd’hui et à la veille du premier vrai tournoi des WSOP, je vais essayer de calmer le jeu et de me recentrer sur le poker, le vrai et pas celui que j’ai joué hier. Deepstack au Caesar Palace à midi pour 225$ et that’s it. L’idée est clairement de prendre du plaisir et de jouer plus calmement. A défauts de nécessairement gagner de l’argent, essayons tout simplement d’être bon. Au poker, ca ne suffit pas toujours mais ca aide…




Welcome to Sin City…

29052010

Il est l’heure du premier vrai post de l’aventure… Petit récit d’un voyage et d’une première nuit déjà riche!

 Jeudi, réveil 6h00 pour aller prendre le train et être sûr de passer au travers des grèves. J’avais déjà changé mon billet la veille puisqu’un de mes trains avait été annulé. J’arrive à la gare et par précaution je demande si mon deuxième train est maintenu…réponse NON! Du coup, pas de train direct pour l’aéroport de roissy, je dois donc prendre à l’arrache un billet pour Paris et finir en RER. Pas de panique, l’expérience de mes voyages passés et des galères qui en découlent ma donnée une certaine habitude de devoir gérer tout ça. Du coup, arrivée à l’aéroport sans soucis et à l’heure…on a échappé au premier bad beat!

Après un vol de 11h plutot inconfortable où j’ai réussi à dormir par séquence de 45 minutes, nous voilà à Vegas… On monte dans le taxi, « we’re going to the bellagio please », la classe!!! La chambre est à couper le souffle, aussi grande que mon appart, salon, deux salles de bain, 4 télés, un lit monstrueux et une vue magnifique sur vegas et sur le désert. La ville commence à s’illuminer et je reste scotché à la fenêtre, me demandant un peu ce que je fais là, dans une chambre et un hotel pareil…presque too much! Quelques photos de la chambre :

img0218.jpg

 img0221.jpg

 

 img0243.jpg

img0236.jpg

Mais bon, on est venu ici pour réver, alors profitons en! Premier choix cornélien, je dois choisir entre un bain à remou où une douche avec hamman/sauna intégré… L’option douche/sauna ira très bien, on verra demain matin pour le bain à remou… Après cet agréable moment et une séance caca devant la télé (eh oui, y’a même une télé dans les chiotes, c’était une grande première pour moi…) je me décide à aller faire un tour sur le strip et m’en mettre plein les yeux, histoire de vraiment sentir qu’on est à Vegas. Spectacle de jets d’eaux du bellagio et quelques photos s’en suivent…

img0251.jpg

img0247.jpg

img0254.jpg

Il est 23h heure locale et donc 8h00 du mat’ pour moi. J’ai fais le tour de l’horloge mais la fièvre me gagne, je ne peux pas aller me coucher sans avoir jouer. Direction donc la salle de poker du bellagio et qui je croise à l’entrée : devilfish Ulliot! Ce soir ca joue dans la bobby’s room et ca sent méchamment les championnats du monde, ca y est, on y est! Je m’assois à une table de 1/2$ avec 200$ et je ressortirai 4h plus tard après un bon moment et une partie plutot intéressante avec 660$ soit un bénéfice de 460$, pas mal pour un mec qui n’a pas dormi depûis 24h… Retour à la chambre et dodo.

 Ce matin, réveil, fin du rêve au Bellagio, on déménage au Circus Circus. Petit passage au buffet du Bellagio avant de partir histoire de s’en mettre plein la pense :) ) . Je décide ensuite d’aller au Rio, pour voir la salle des WSOP et m’inscrire au premier tournoi que je vais diputer. En m’approchant du casino, j’ai les frissons qui montent et au moment d’entrer dans la salle je me sens bien, j’y suis, c’est là que ca va se passer… 300 tables alignées, le premier tournoi en cours (celui des employés de casino) et dans le fond de la salle, une estrade où seront jouées les hymnes nationaux des vainqeurs et surtout en fond, les 50 bracelets enfermés dans des boites en verre, comme pour mieux nous faire réver! Inscription faite pour l’event #3 à 1000$, table 185, siège 6 (un signe?) et rendez vous dimanche à midi pour le début des hostilités…

img0267.jpg

img0268.jpg

Voilà pour aujourd’hui. Ce soir, je vais sans doute jouer un deepstack au Cesar’s Palace pour 200$ ou 300$, un assez gros tournoi pour commencer, mais avaec mes gains d’hier, j’ai fait d’entrée le plein de confiance… Il est 16h et je n’ais pas encore joué aujourd’hui, j’ai les mains qui tremblent, donnez moi des cartes, vite!!!




Coming soon…

23052010

150645938nebztuph.jpg 

lasvegasskyline.jpg

La première partie du défi, à savoir gagner 6000$ en 15 semaines, étant remplie, nous allons donc passer à la phase suivante… En effet, les World Series commencent dans quelques jours et j’aurais la chance d’y être et d’y participer. Le billet d’avion et les hotels sont réservés du 27 Mai au 10 juin. A quelques jours du départ, il est temps de faire un petit point sur ce qui nous attend et de se fixer quelques objectifs…

Je pars donc à las Vegas jeudi prochain pour participer aux World Series of poker et pourquoi pas décrocher un bracelet. Je devrais participer au moins à deux events : un 1000$ et un 1500$ en No Limit Hold’em. Ensuite tout dépendra de la manière dont se passe les choses et il est donc envisageable d’en faire plus si les évenements tournent bien. Je serais donc 15 jours sur place et je compte également beaucoup jouer autour des WSOP dans les tournois réguliers des différents casino pour des buy-in plus raisonables. J’aurais une bankroll d’environ 1000$ pour jouer ces autres tournois.

Je me suis fixé quelques objectifs un peu moins fantasques et surtout plus réalistes : réussir à faire un cash dans un des deux tournois et réussir à rembourser l’intégralité de la somme investie dans l’aventure, à savoir environ 5000$. Si j’atteinds ces objectifs, ne serait-ce même qu’un seul, je serai satisfait de mon voyage… Je ressens donc quand même une certaine pression parce ce que je ne peux pas envisager ce challenge sans me prendre au jeu et sans espérer faire un résultat quelconque. Même si le fait d’avoir réussi mon premier défi et de pouvoir tout simplement être là-bas et participer aux WSOP est déjà énorme en soi, je ne veux pas revenir bredouille…

Pour être quand même sûr de vivre le rêve à fond, j’ai réservé quelques hotels sympas… Pour ne pas eclater le budget j’ai pris la majorité des nuits au Circus Circus pour pas cher et j’ai réservé quelques nuits dans des hotels de dingues : le Bellagio (la nuit de mon arrivée), le MGM Grand et le Wynn… Alors voilà quelques photos en avant gout…

 

wynnlasvegasresortcountryclub.jpg

Le Wynn…

sunlitexterior15.jpg

Again…

mgmgrand.jpg

Le MGM Grand…

bellagio.jpg

Le fameux bellagio!







We Are Just Here For [Play] |
Heroes of Luxon |
lesparilleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thib-et-dofus41
| joueraupoker
| Jeux