On the way back home…

6062010

Dans quelques heures c’est le départ….

J’ai passé ma dernière soirée ici à trainer un peu dans las Vegas en version touriste une dernière fois, histoire de faire quelques photos et vidéos ou de prendre un coup de soleil monumental à la piscine…

img0370copie.jpg

img0389.jpg

 img0383.jpg

L’expérience s’achève donc ici. Bien que la partie poker fut un échec, je suis content d’être allé au bout du truc et de l’avoir fait. Je vais maintenant passer à autre chose et sans doute ralentir un peu le rythme sur le poker. Je suis quand même fier d’avoir pu venir ici et participer aux World series. Si on m’avait dit que je le ferai il y a un an, je ne l’aurais sans doute pas cru. Pas de regrets donc même si l’aspect financier m’a parfois atteint plus que de raison…

J’ai maintenant hâte de retrouver le calme de chez mon appartement et de me recentrer un peu sur autre chose. Je vais sans doute suivre les conseils de Flo et vaquer à des occupations plus constructives. Le vin? Pourquoi pas mais avec modération!!!

Merci en tout cas pour tous vos messages d’encouragement et de soutien. J’ai parfois eus l’impression que certains y croyaient plus que moi même et ça m’a fait plaisir…

 Bon, c’était quand même pas dégeu la vie à Vegas…

img0347.jpg




Game Over…

5062010

Eh bien voilà, la partie s’arrète là. Les choses auront mal tourné du début à la fin ici en ce qui concerne le poker. De quoi être vacciné pour un petit moment. 4 heures de jeu, un bad beat et puis s’en va. Globalement j’ai alterné du bon et du beaucoup moins bon dans le tournoi et une fois de plus je me suis fait sortir dans un moment crucial où je commencais à mieux jouer… Petit récit rapide du tournoi parce que je dois reconnaitre que je n’ais pas plus envie que ça de m’étendre sur le sujet.

J’ai plutot bien démarré le tournoi en prenant beaucoup de petits coups et en agressant la table chaque fois que j’étais en position. Avec relativement peu de carte j’ai réussi à gagner quelques pots intéressants (dont un avec 72…) et monter mon tapis à 6000 (tapis de départ 4500). Puis sont venus deux coups où je joue assez mal :

- Je recois KJ à coeur en position et je limpe simplemnt. 4 joueurs dans le coup et le flop vient 84J. Un premier joueur bet et je me contente de payer, les deux autres passent. Turn 3, mise de mon adversaire que je call. Puis river 8 et nouvelle mise plutot raisonnable de mon adversaire que je décide de caller également pensant qu’il possède également un valet et me voyant bon avec mon kicker roi. Malheureusement il montre 44 pour un full house après avoir touché un set au flop. Là où je joue mal c’est qu’à aucun moment je n’ais pris d’informations. Une relance à un quelconque moment du coup m’aurait éclairé et m’aurait éviter de payer trois mises successives

- Quelques coups plus tard, je recois A7 de grosse blinde, 4 joueurs complétent et je checke à mon tour. Le flop vient A7Q. Tout le monde checke y compris moi, étant premier de parole et sur un board sans tirage, je veux attraper quelqu’un. je ne veux juste pas voir de J, de K ou de 10 pouvant faire rentrer un éventuel tirage. La turn est un 10. Je checke donc à nouveau, un peu effrayé (trop?). Tout le monde checke jusqu’au bouton qui envoie 700. Prenant cette mise pour un arrachage de pot, je suis sans hésiter, les autres joueurs passent. River 3 et je décide de checker pour ne pas jouer un pot monstrueux n’ayant pas le jeu max. Mon adversaire envoie 1200 et après une longue hésitation je décide de payer. Il peut être également sur deux paires… Encore une fois, il a malheureusement tiré les nuts avec KJ pour une quinte qui rentre à la turn. A nouveau c’est mal joué car je n’ais à aucun moment pris le controle du pot alors que j’avais une bombe. Résultat : carte gratuite = punition!!! Je tombe donc à 2000.

S’en suit une série de petits coups où j’envoie régulièrement mon tapis avec 88 ou encore AJ histoire de voler les blindes et de rester dans le coup. J’ai réussi à bien me recentrer pendant la pause et je joue des coups sérieusement comme il faut le faire avec un petit tapis. Je fais notamment un bon lay down alors que j’ai 1010 et que mon adversaire a surelancé (il montrera une paire supérieure) Les blindes sont à 100-200, j’ai 1900 de tapis et le coup fatidique arrive. Je recois JJ en deuxième de parole et j’envoie tapis. cette fois, je veux être payé et le fait que j’ai déjà fait ce move plusieurs fois me laisse croire que celà pourrait être le cas même avec une main marginale. Bingo! Je suis callé par un joueur avec 66. Le pot fait 4200 ce qui me permettrait de revenir dans le coup (moyenne à 6000 à ce moment là). le flop vient AA3, turn 2 et river, je vous le donne en mille : 6!!!!

Et voilà comment on sort du tournoi le plus cher que l’on ait jamais joué. Ca fait partie du jeu, mais je pense avoir eus mon compte de mauvais coup pour la semaine et celui-ci a fini de m’achever…

Je pars donc dimanche. Je ferai un petit bilan de mon séjour ici demain. Beaucoup de contraste entre des choses assez énormes et un échec cuisant… Aller, la nuit porte conseil…




Let’s go back to the Rio!!!

4062010

Après quelques jours à trainer dans Las Veags et autour des World Series j’ai pris quelques décisions. Pour commencer, je dois reconnaitre que 15 jours dans cette ville c’est un peu long. L’agitation ambiante, la chaleur et le manque d’espace ont une légère tendance à taper sur le système. Un peu fatigué par tout ça et le poker ne marchant pas très bien, j’ai décidé de rentrer un peu plus tôt que prévu, c’est à dire Dimanche. Pas de regrets, mais je sais que si je dois le refaire un jour je choisirai sans doute l’option plus courte et probablement un logement en dehors du Strip parce que cette rue, bien que fascinante au début devient vite épuisante…

La bonne nouvelle, c’est qu’il est donc temps de retourner dans la grande salle du Rio pour jouer un tournoi à 1500$ toutjours en No Limit Hold’em. Hier j’ai passé une partie de la journée à regarder les tournois et à me promener autour des tables au milieu des Daniel Negreanu, ElKy, Doyle Brunson, Mickael Mizrachi, Scotty Nguyen et j’en passe. J’ai pu également assister à la finalke du 5000$ shootout et voir un type devenir champion du monde. C’était tout simplement énorme! Clairement ça m’a donné envie d’y retourner et aujourd’hui je suis donc ravi.

L’objectif est simple, atteindre les places payées. Pour ça il va falloir batailler, mais j’ai vu des joueurs au niveau assez moyen passer à travers les goutes, épauler par dame chance et y parvenir… depuis quelques jours, bien que je n’ais toujours pas vraiment gagné d’argent, je joue un poker plutot bon, même très bon. Je fais peu d’erreur et comme je n’ais touvché que très peu de cartes, j’ai mis en marche le mode jouer sans carte et ça marche plutot pas mal une fois que l’on a cerné la façon de jouer des américains, présents en masse dans les tournois…

Alors voilà, le tournoi commence dans deux heures et j’espère tenir les et passer les 10 heures de jeu au programme aujourd’hui. Affaire à suivre…




Lost in Vegas…

2062010

Nous voilà deux jours après le premier tournoi et les choses ne vont toujours pas pour le mieux, en tout cas en ce qui concerne le poker. Le reste de l’expérience reste énorme! A l’instant je suis au Wynn dans ma chambre située au 59ème étage (sur 60) devant la baie vitrée donnant une vue absolument incroyable sur Las Vegas et sur le Strip. A la nuit tombée, le spectacle est tel que je n’ais pas envie de bouger de devant la fenêtre. Voilà quelques photos même si croyez moi, celà ne rend rien par rapport à la réalité…

img0291.jpg

img0314.jpg

img0300.jpg

 img0315.jpg

Je suis dans une ville folle, dans des endroits incroyables et j’en prends plein les yeux. J’ai participé à un tournoi du des WSOP au milieu des pros. J’apprécie ces moments mais pourtant tout n’est pas au mieux. En effet, impossible de gagner le moindre argent au poker. J’ai ralenti un peu le rythme des premiers jours pour me concentrer sur les tournois. Mais voilà, j’enchaine les contre-performances. Chaque coup capital que je joue, qui pourrait me permettre d’assurer une place dans l’argent ne passe pas. 4 tournois et voilà mes différentes sorties :

- Caesars Palace (tournoi à 80$) : Je suis short stack en grosse blinde et le joueur UTG a simplement callé la grosse blinde après avoir clairement eus l’intention de relancer. J’ai 2J mais je sais qu’il a probablement AQ ou AJ et qu’il a eus peur de relancer. Si j’attrape au flop, j’envoie le tapis. Flop 235, j’envoie tapis et après une longue reflexion il paie avec AQ. La river est une dame et je suis out.

- Stratosphere (tournoi à 60$) : Je suis plutot bien en jetons (supérieur à la moyenne mais avec des blindes énormes). J’ai TT et je call en espérant qu’un joueur tente le vol à tapis. C’est le cas, je call et il a 77. C’est un pot monstrueux qui me mettrait à la moyenne des places payées à quelques jouers de la bulle. Turn 7 et je perds le pot. Je sors quelques mains plus tard sur un coin flip avec 88 contre KJ de mon adversaire et son K à la river.

- Caesars Palace (tournoi à 150$) : 3h30 de jeu completement card dead. Les deux meilleures mains que j’ai vu sont 66 et KJ suited. Je sors sur Q9 alors qu’il ne me restait plus que 2 blindes.

- Treasure Island (tournoi à 50$) : Après avoir monté un stack assez énorme, j’ai perdu quelques coin flip, rien d’extraordiniare ni de scandaleux et je suis short stack alors que l’on est plus que 7 joueurs pour 4 places payées. J’ai KK avec 9500 de tapis et des blindes à 1000-2000. Je décide de faire un min raise pour attraper quelqu’un et rentabiliser car je ne veux pas juste prendre les blinds. La grosse blinde call. Flop A37 et je décide de faire tapis malgré tout. Il a un as et je suis out. Ce move peut paraitre assez mal joué en effet mlais j’ai voulu rentabiliser pour pouvoir aller vraiment au bout. même s’il a un As, la probabilité qu’un as vienne au flop est de 20% et j’ai pris le risque. Encore perdu!!!

Donc voilà, je me pleind beaucoup de ne pas avoir de réussite mais la réalité ne doit probablement pas se limiter à ça. Je ne sais même plus vraiment si je joue bien ou mal et dans ces conditions il va bientot falloir arréter de jouer. J’ai épuisé la bankroll que je m’étais donné en dehors des deux tournois principaux. je jourais encore deux tournois à 50$ et après on verra. Je ne suis certainement pas à mon meilleur niveau et je dois reconnaitre que dans ceratins tournois, notamment ceux du Caesars palace, le niveau de certains joueurs est tout bonnement exeptionnel. Au milieu de ça pas mal de donkey et donc pas évident d’y voir clair. Le fait également de moins bien maitriser l’anglais que le francais ne permet pas d’avoir une lecture parfaite à table. On capte beaucoup moins bien l’intelligence et la finesse des joueurs et on capte moins de choses à la table. Concrètement ça ne marche pas pour moi ici pour le moment. Me reste donc plusieurs possibilités après avoir joué le deuxième tournoi des WSOP : partir loin de cette ville et aller me promener, tout simplement rentrer, passer en mode Nicolas Cage dans Leaving Las Vegas et tenter le suicide à l’alcool ou encore passer en mode simple touriste et profiter raisonablement des divertissement que propose Vegas hors du jeu…

Je vais voir ce qui se passe dans les prochains jours mais pour le moment, je fais un petit break. Le Wynn est l’endroit parfait pour ça : une après midi à la piscine loin de l’agitation ambiante et des casinos ca détend. J’attends tranquillement devant la baie vitrée que la nuit tombe pour admirer le spectacle…




Fin du rêve…acte I

31052010

Une journée de dingue s’achève… Incroyable et riche en souvenir même si le dénouement n’est certainement pas celui espéré…

Tout commence dans le taxi, en partant de l’hotel. Quand je demande au chauffeur de me conduire au Rio, il me dit « World Series of poker? » et je lui répond en lui montrant mon carton d’inscription, il me souhaite bonne chance et je lui dis qu’il va m’en falloir… Arrivée au Rio, la tension monte mais je me sens bien, finalement pas si stressé, juste content de prendre part à l’évenement, de voir grouiller ces joueurs venus comme moi courir après un bracelet innaccesible au milieu des pros et jeunes loups du net. 12h00 le tournoi est lancés après une petite cérémonie mettant en scène les fameux bracelets histoire de mieux nous faire réver. Voilà les coups majeurs de mon tournoi qui fut malheureusement trop bref :

J’ai 10-10 et je paie une relance d’un joueur avant moi et la big blind complète. On est donc 3 et le flop vient 568. Dans un premier temps celà semble plutot un bon flop mais le premier joueur avant moi envoie une mise conséquente, je paie et l’autre joueur surelance assez fort et le premier joueur paie. Je pense être derrière et je jète. derrière, un des deux joueurs parie et l’autre envoie tapis. Le premier fold et à priori l’un avait une quinte et l’autre un brelan (selon leurs dires) et c’est donc un bon fold mais je tombe à 2500 (tapis de départ 3000).

Un peu plus tard et après avoir gagné quelques petits pots sans importance et en avoir perdu quelques autres je recois A8 à trefle en fin de parole. Je complète la blinde et les deux jouers de blindes complètent. Flop J82 rainbow. Tout le monde check. Turn J, je décide donc de parier pensant être très probablement devant. Un joueur suit, l’autre passe. River J et je me dis que mon adversaire est au mieux sur un 8 comme moi sans quoi il aurait relancé. J’envoie une mise assez importante soit environ 500 et il paie. Il retourne 10-10 pour un full supérieur au mien. Me voilà avec 1200 de tapis et ça commence à sentir le roussis.

Encore un peu plus tard, je relance avec KQ off-suited et je trouve deux payeurs. Le flop m’amène une dame et j’en profite pour soutirer quelques jetons à mes adversaires. Après une turn et une river sans importance et un value bet de ma part, je prends le pot et reviens à 2100 de tapis. Pas de quoi pavoiser mais suffisamment pour être encore bien.

Puis arrive le coup fatidique, j’ai QQ et je relance trois fois la blinde. Deux joueurs paient et la grosse blinde envoie une mise 7 fois supéreiure à ma relance soit 1150 jetons. Mon analyse et que celà ressemble à un vol. Il ne le fait probabelement pas avec rien mais souvent avec une main qu’il ne veut pas forcément jouer au flop. La plupart du temps, il a AK en main, parfois KK ou AA mais aussi parfois JJ. Je me dis que je suis souvent dans une situation de coin flip contre AK et je prends la décision de jouer un 50-50, de toute façon il faudra bien en gagner quelques-uns pour aller loin. J’envoie mon tapis et il paie dans l’instant. Il retourne AA (pour la deuxième fois en 2h) et ma lecture n’était donc pas la bonne. Un As vient au flop et signifie la fin de mon tournoi, à peine deux heures après le début de celui-ci.

Pas trop de regrets quand même sur ce coup. C’est une mauvaise rencontre et il était difficile de passer QQ alors que j’avais assez peu de jetons. Dommage mais pas dramatique. Le temps pour moi d’errer dans les allées et je vois Antonio Esfandiari sauter du tournoi 10 minutes après moi. Puis c’est autour de David Benyamine assis quelques tables plus loins… S’en suive une série d’élimination sans fin, mais c’est bien ça le poker : on gagne 1 jour et on perds 5 jours, l’essentiel et de gagner beaucoup et de perdre peu…

 La suite c’est une session de cash Game de 4 heures au Bellagio complètement folle, le plus dingue de toute ma vie avec l’argent qui vole dans tous les sens. Il est 3h du mat donc un peu tard pour raconter tout ça mais ça ne s’est pas bien fini malheureusement. Je prendrait le temps demain dans mes nouveaux quartiers du Wynn…et oui parce qu’on déménage pour 2 jours pour le plus bel hotel du voyage. A défaut d’être riche on fera au moins semblant…







We Are Just Here For [Play] |
Heroes of Luxon |
lesparilleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | thib-et-dofus41
| joueraupoker
| Jeux